L’origine du mot araignée vient de la mythologie grecque où une jeune fille prénommée Arachné se vantait de mieux tisser qu’Athéna, fille de Zeus.

Cette dernière furieuse détruisit le travail d’Arachné, qui par détresse se pendit. Athnéna prise de remord décida de donner une seconde vie à Arachné, elle la changea alors en araignée, la condamnant à tisser sa toile pour toute l’éternité. (source wikipédia)

Le fil ne sert pas à l’araignée uniquement d’outil pour construire son piège, il est aussi un moyen de sécurité. Pendu à son fil, en cas de choc celui-ci lui permettra de remonter sur sa toile.

Une application que je ne connaissais et que j’ai appris en faisant cet article, le fil peut être un moyen de locomotion. En effet pour celles qui veulent voyager loin, elles se placent en haut d’un arbre, fabriquent du fil en quantité très importante et propulser par le vent, elles peuvent par courir ainsi plusieurs kilomètres à une altitude pouvant aller jusqu’à 4 kilomètres. Incroyable non ?

entoilée_7

Pour les araignées allant sous l’eau, le fil leur sert pour à la confection d’une sorte de cloche leur servant de réservoir à air.

L’homme s’est intéressé aux toiles d’araignées pour leurs propriétés d’élasticité de résistance, d’absorption des forces de torsion ou encore de légèreté.

Le fil de soie est plus léger, et flexible que le kevlar, il pourrait le remplacer dans les gilets pare-balles par exemple.

Des scientifiques font des recherches actuellement pour intégrer le fil de soie dans la fabrication des combinaisons spatiales pour toujours leurs propriétés de légèreté et de résistance.

Dans le domaine du sport, le fil de soie serait utile dans la confection des cordes d’alpinisme pour leur propriété de non-torsion, ou encore dans le cordage des raquettes de tennis ou de badminton.

Des études dans le domaine médical sont également menées pour l’utilisation du fil de soie dans la confection des ligaments et tendons artificiels ou pour les fils de suture.

entoilée_3

L’eau c’est la vie. La toile d’araignée est une formidable piégeuse de gouttes de rosée ou de brouillard. Des scientifiques étudient à la conception d’un fil de nylon qui aurait les mêmes propriétés physiques que les toiles pour attraper les gouttes pour ensuite l’employer dans des applications de récupération d’eau en suspension dans l’air dans les régions arides du globe.

Dans le domaine de l’architecture, les toiles d’araignée inspirent également l’Homme. Celui-ci reprend les formes des toiles pour la construction de certains bâtiments comme par exemple le stade de Munich qui s’inspire de la forme d’une toile en drap.

 

Nous voyons que les caractéristiques physiques du fil d’araignée peuvent intervenir dans beaucoup d’applications pour l’homme dans différents domaines ; de l’industrie du textile, de la médecine, du sport, de l’architecture ou encore de l’aérospatial.

J’espère que toutes ces recherches qui sont menées dans tous ces secteurs puissent un jour aboutir, et que la vision de l’araignée aux yeux de beaucoup d’entre nous évoluera dans le bon sens, qu’elle ne soit pas uniquement considérée comme une chose répugnante, et dangereuse.

En attendant, à mes yeux de photographes et d’amoureux de la Nature, je suis toujours en admiration devant ces “attrape-rêves” qui font des petites gouttes de véritables bijoux.

Je ne maquerai pas très prochainement de vous avertir au sujet de ma prochaine exposition sur ce thème.

A bientôt donc !