Je viens vous faire part d’une petite découverte botanique personnelle , celle de l’adonis annuelle , appelée également “Goutte de sang”, “adonis d’automne” ou encore blooddrop en Angleterre.

En allant sur un plateau calcaire surplombant Dijon, ces pétales d’un rouge vif ont attiré mon attention.

De la famille des renoncules , l’adonis n’est pas très grande , une vingtaine de centimètres tout au plus. C’est une plante messicole, c’est à dire qui croit dans les champs de céréales ( blé, orge, avoine,…).

Avec l’emploi de certains produits employés dans les cultures, l’adonis devient de plus en plus rare. Elle a été observée depuis 1990 dans seulement 18 communes de Bourgogne soit moins de 1% des communes de la région.

Elle fait partie de la liste rouge des espèces menacées en France et des espèces à surveiller. ( informations recueillies dans le livre Atlas de la flore sauvage de Bourgogne)

Elle fleurit de mai à août.

J’ai été très heureux de pouvoir l’observer et de la photographier. Alors si un jour comme moi vous avez la chance de la rencontrer, prenez le temps de la regarder et surtout ne la cueillez pas !